Google achète la société de lunettes intelligentes North

Google a acheté une entreprise qui fabrique des verres intelligents, après l’échec de sa propre entreprise, Glass, à se lancer dans le marché de masse.

North, fondée au Canada en 2012, a déclaré qu’elle mettrait fin à son soutien à la première génération de Focals.

Et qu’elle n’expédierait pas la prochaine version.

Rich Osterloh, vice-président senior de Google pour les appareils et les services, a écrit : « Nous construisons un avenir où l’utilité est partout autour de vous, où tous vos appareils fonctionnent ensemble et où la technologie passe à l’arrière-plan ».

Apple et Samsung lanceraient également des lunettes, tandis que la division Oculus de Facebook chercherait à transformer la réalité virtuelle en marché de masse.

Affichage holographique

Les Focals du Nord cachent un processeur d’ordinateur, une batterie et un module Bluetooth dans les bras des cadres.

Contrôlé par un anneau appelé « Loop » et compatible avec l’Alexa d’Amazonie, un écran holographique permet aux porteurs de voir des notifications ou même d’appeler un taxi.

Une paire de base coûte 599 $ (480 £), avec des verres correcteurs pour 200 $ de plus.

L’analyste de CCS Insight, Leo Gebbie, a déclaré qu’il avait essayé les lunettes intelligentes de North, et qu’il pensait qu’elles avaient besoin d’être affinées, mais qu’elles représentaient toujours une « boule de cristal » dans la façon dont la technologie pourrait évoluer.

« Le premier Google Glass est devenu une entreprise tristement célèbre pour la société », a-t-il ajouté.

« Mais on peut dire que le produit était tout simplement en avance sur son temps.

« Les verres intelligents pourraient être un élément révolutionnaire de la technologie. Et de nombreux services de Google, comme Maps, s’adapteraient parfaitement au bon matériel. »

La course au marché des lunettes intelligentes « risque d’exploser dans les prochaines années », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire