Les enfants et les adolescents passent le même temps sur TikTok que sur YouTube

Selon une enquête menée par Qustodio sur les enfants et les adolescents âgés de 4 à 14 ans, les jeunes passent en moyenne 80 minutes par jour sur l’application chinoise de partage de vidéos. Le temps passé sur YouTube est légèrement supérieur et atteint 85 minutes par jour, mais si la valeur de TikTok augmente, celle liée à YouTube n’est pas aussi bonne.

TikTok est l’une des plateformes de partage de vidéos les plus populaires auprès des jeunes, mais elle est aujourd’hui sur le point de dépasser un objectif impensable il y a encore quelques mois : le temps moyen passé à l’intérieur de l’application par les enfants, les adolescents et les jeunes se rapproche en fait de celui qui fait de la plateforme la plus célèbre et la plus durable de l’industrie, YouTube. Sur le site web de Google, ces tranches d’âge passent 85 minutes par jour, tandis que sur TikTok, elles passent en moyenne 80 minutes par jour.

L’effet Covid-19

Ce chiffre provient d’une enquête menée par Qustodio, qui a élaboré un projet d’enquête auprès de 60 000 ménages avec des enfants âgés de 4 à 14 ans aux États-Unis, en Espagne et au Royaume-Uni. L’échantillon représente donc une grande partie du public occidental, dont les habitudes ont été en partie influencées ces derniers temps par l’épidémie de Covid-19, qui a forcé des dizaines de millions d’enfants à rester à la maison pendant des mois. Pendant les mois de la fermeture, souligne Qustodio, l’utilisation des applications de divertissement a augmenté de 10 minutes par jour par rapport à ce qui se passait avant le déclenchement de la pandémie.

D’après les données fourni par Qustodio :

  • Aux États-Unis, les enfants passe en moyenne 95 minutes par jour sur TikTok et 97 minutes sur YouTube
  • Au Royaume-Uni, les enfants passe en moyenne 81 minutes sur TikTok et 83 minutes sur YouTube
  • En Espagne, les enfants ont passe moyenne 71 minutes sur TikTok et 75 minutes sur YouTube

 

Les goûts changent

Les valeurs enregistrées par TikTok restent cependant partiellement surprenantes : d’un certain point de vue, il est indéniable que l’application chinoise a été le protagoniste d’une croissance sans précédent en Occident et a été téléchargée par des centaines de millions de personnes en quelques mois. D’autre part, TikTok reste cependant une plateforme où la durée des vidéos individuelles est limitée à une minute maximum, contre l’absence de limites qui caractérise YouTube. Si l’on exclut les semaines de lockdown, les données révèlent d’ailleurs deux tendances significatives : alors que TikTok enregistrait un doublement du temps passé dans l’application par rapport à l’année dernière, YouTube était au contraire le protagoniste d’une diminution de quelques minutes, imperceptible mais impossible à ne pas remarquer.

 

TikTok et YouTube ne sont pas les deux seules applications préférées des enfants et des adolescents, mais il se pourrait qu’une partie du public utilisant les deux applications commence à changer ses goûts quant au type de divertissement qu’il préfère : d’une part les clips plus structurés et classiques proposés par YouTube, d’autre part le rouleau sans fin de vidéos verticales et de fonctionnalités sociales offertes par TikTok.

Laisser un commentaire